· 

Construire son mémoire technique en marché public

Construire son mémoire technique en marché public

Le mémoire technique est un des éléments clefs dans la réponse à un appel d’offres;

Il est la pièce principale qui permet à l’acheteur d'évaluer la qualité de votre réponse. 

C’est à travers ce document que l’acheteur public notera la valeur technique de votre offre en fonction des critères de notation définis dans le règlement de consultation.

D’une certaine façon, il remplace le commercial en prospection B to B, c’est votre véhicule commercial du secteur public.

 

 


Le besoin de l’acheteur défini dans le dossier de consultation des entreprises

Le dossier de consultation des entreprises (DCE) contient tous les documents utiles pour connaître le besoin de la personne publique.

Il convient donc de lire attentivement les pièces du dossier de consultation des entreprises afin de comprendre et d’analyser les attentes de l’acheteur.

Le mémoire technique se construit après une analyse approfondie du dossier de consultation des entreprises (DCE) et plus particulièrement du règlement de la consultation (RC) et du cahier des charges techniques (CCTP).

- Une lecture approfondie du CCTP pour connaître les caractéristiques techniques précises des demandes de l'acheteur.

- Une lecture approfondie du règlement de la consultation pour connaître les points particuliers à traiter et leurs valeurs de notation.

 

Rédiger un mémoire technique adapté au marché public

mémoire technique en marché public

Le mémoire technique doit refléter votre savoir-faire et votre méthode d’exécution pour répondre au marché public.

En fonction des critères de notation des offres, le mémoire technique peut avoir une valeur prépondérante, il est donc important de rédiger un document adapté, pertinent et percutant.

Voici un exemple de notation où le mémoire technique peut faire la différence: Prix : 40% - Valeur technique (mémoire technique) : 60%

Si le prix de l’offre représente 40% de la note globale alors celle du mémoire technique sera de 60%.

 

Dans ce sens et afin de répondre parfaitement aux demandes de l'acheteur, n’hésitez à poser des questions si les documents de la consultation ne sont pas suffisamment clairs, via le profil acheteur (plateforme de dématérialisation) par exemple.

Il n’existe pas d'exemple de mémoire technique type. Il peut arriver que le cadre soit imposé, sinon, il faudra rédiger un mémoire pour « coller» au mieux au marché.

 

Construire un mémoire technique efficace - exemple de trame

Construire son mémoire technique

Votre mémoire technique doit contenir tous les éléments utiles et pertinents pour juger de la qualité technique de votre offre.

Il est important de soigner la forme autant que le fond afin que votre mémoire soit facile et agréable à lire et réponde parfaitement aux besoins de l’acheteur :

- Respecter le formalisme attendu par l’acheteur (format – nombre de pages …)

- Définir les objectifs de votre mémoire 

- Fournir des explications claires et précises

- Insérer des visuels (photos, graphiques…)

 

Le mémoire technique est un document « vivant » qui s’adapte pour chaque marché public, évitez absolument le « mémoire type » qui ne répondrait pas à la demande, votre note en sera pénalisée au risque de ne pas être retenu.

 

En fonction du marché auquel vous répondez, le mémoire technique peut se structurer comme suit, voici un exemple de trame :

  • Page de garde de présentation
  • Sommaire général
  • Introduction - synthèse du mémoire (à rédiger à la fin)
  • Tronc commun (présentation de votre entreprise, situation géographique ...)
  • Méthodologie d'exécution proposée suivant les demandes précises de l'acheteur (moyens humains et matériels, mise en œuvre du marché, qualifications, références...)
  • Annexes (fiches techniques, visuels...)

Quelques conseils pratiques / erreurs à éviter:

- Eviter le dossier – type: document trop général qui ne répond pas ou pas précisément à la demande = perte de points dans votre note technique

- Structurer son dossier pour une meilleure lisibilité 

- Respecter le formalisme demandé

- Travailler le design de son mémoire (photos, visuels, schémas, graphiques…)

 


Vous souhaitez aller plus loin ?

Nous proposons une formation pratique pour construire un mémoire technique adapté en petit groupe ou en individuel basée sur des cas concrets.

 



Julie AGUINALIN

Consultante formatrice en marchés publics

 

Tel : 06.31.15.17.52

Mail : agenceaguinalin@gmail.com