Ils se sont formés aux marchés publics

La première est photographe indépendante, le second est gérant d’une société spécialisée dans le rayonnage et le mobilier de bureau. Leur point commun ? Avoir voulu mettre toutes les chances de leur côté pour répondre aux appels d’offres des marchés publics. 

Isabelle Souriment, photographe de portrait et de reportage pour les entreprises et les institutionnels, est une artiste passionnée qui appréhende les formalités administratives. Elle revient sur l’accompagnement dont elle a bénéficié à travers nos formations :

témoignage formation marché public

« J’ai suivi deux formations auprès de l’Agence Aguinalin : « Répondre efficacement à un marché public » et « Savoir rédiger un mémoire technique adapté ». Comme beaucoup de chefs d’entreprise sûrement, je ne suis pas du tout à l’aise avec la technicité des marchés publics et toutes les démarches qu’ils impliquent. DC1, DC2, CCTP… cela me semble tellement lourd. Organisée et pédagogue, Julie Aguinalin a le don de dédramatiser la chose.

En formation, j’ai vu comment remplir mon premier dossier de réponse à un appel d’offres. C’est très administratif, cela demande d’être structuré si l’on veut sortir du lot. Grâce à l’accompagnement et aux conseils de Julie, j’ai obtenu ce premier marché public !

C’était une commande du Conseil Départemental du Gers pour réaliser des photos en vue d’une exposition permanente pour la Chartreuse – Cité des transitions énergétique et écologique (CiT2E). Un marché à 13 000 euros, non-négligeable pour une photographe indépendante comme moi, que je suis fière d’avoir décroché. Ma proposition a notamment été retenue car j’ai su définir avec précision mon projet artistique dans le mémoire technique. J’y ai également présenté les spécialistes de l’environnement, de l’écologie, du développement durable, de la biodiversité, dont je me suis entourée pour mener à bien cette mission.

 

Une fois que l’on a suivi les formations de l’Agence Aguinalin, on a une base solide pour répondre aux appels d’offres suivants. Je le fais avec une plus grande confiance désormais. »

formation marché public
formation marché public

Patrick Pillon est le gérant d’OPS depuis de nombreuses années. Avec une offre en matériel de bureau très large (mobilier, rayonnage, stockage, manutention, aménagement, propreté…), l’entreprise a tout pour intéresser et équiper les administrations publiques.

 

« J’ai suivi la formation « Répondre efficacement à un marché public » il y a un an environ. Entre la veille que nous effectuons chez OPS et les sollicitations directes, il y avait de plus en plus d’appels d’offres sur lesquels nous souhaitions nous positionner.

 

Si j’ai déjà décroché quelques marchés auparavant, force est de constater que les procédures évoluent régulièrement. Où chercher ? Comment rester à la page et trouver les bons appels d’offres ?

 

 J’ai donc sollicité l’Agence Aguinalin pour mieux maîtriser la logistique globale de la réponse à un appel d’offres. La formation m’a permis de mettre en place une procédure interne avec mes collaborateurs, d’instaurer de bonnes pratiques. Nous avons décroché plusieurs marchés publics depuis, notamment auprès de la CPAM de Toulouse : un contrat pour des fauteuils de bureau, de 90 000 euros sur 3 ans.

La situation évolue tous les ans au niveau des règlementations, des montants des marchés, etc. On se retrouve aussi parfois à cheval entre deux types de procédures pour un appel d’offres. L’éclairage de Julie est donc précieux dans ces moments-là. J’envisage de faire suivre sa première formation à mes collaboratrices, elles aussi amenées à préparer nos réponses aux appels d’offres, et peut-être de m’inscrire aux modules sur la dématérialisation ou sur Chorus Pro pour compléter ma maîtrise des marchés publics. »

 

 

La formation professionnelle continue est un droit individuel qui permet à toute personne, une fois entrée dans la vie active, de continuer à se former et d'acquérir de nouvelles compétences. Les marchés publics font partie de vos objectifs pour 2020 ? Contactez-nous !

 

Cet article vous a plus ? Partagez-le !